Comment est cultivé et récolté le CBD ?

Actuellement, la culture de CBD connait un essor important. Ce nouveau marché offre cependant une incroyable opportunité économique. D’ailleurs, c’est une activité faisant la promesse de nombreuses créations d’emplois. Toutefois, elle nécessite un encadrement très strict.

 La culture du CBD : un marché prometteur

Autrefois cultivé sur des parcelles de centaines de milliers d’hectares, le CBD a connu une perdition vers le début du vingtième siècle, pour connaitre ensuite un regain. Il est majoritairement présent dans plusieurs parties de la France. En effet, la culture du CBD avoisine désormais 9000 hectares. Après la Chine, la France est le second pays producteur mondial de cette plante. Destinée exclusivement à l’usage industriel, chaque partie du CBD est utilisée à des fins spécifiques. Les graines sont aussi très utilisées. En effet, ces dernières peuvent être utilisées en cuisine, mais on peut également en extraire une huile. Riche en omégas, elles sont bénéfiques dans l’alimentation. De nos jours, il est possible de trouver de CBD dans les produits cosmétiques.

Comment cultiver le CBD ?

La culture du CBD est un savoir-faire qui s’acquiert avec le temps. Avant de se lancer dans cette voie, il est fortement conseillé de prendre des décisions informées. Cela permettra de maximiser les rendements finaux. Il faudrait aussi choisir le type de plante à cultiver. La connaissance des effets de cette dernière est alors requise. Quelques conseils sont proposés. Comme toute plante, des bases fondamentales sont à respecter pour la culture du CBD. La végétation doit être exposée à au moins douze heures de lumière en vingt-quatre heures. Le milieu de culture doit être riche en nutriments. Une humidité bien équilibrée produira une végétation saine. Enfin, l’air frais et une quantité régulière suffisante d’eau sont très favorables au développement de la plante.

 Quand récolter le CBD ?

La floraison de la culture du CBD varie en fonction de son espèce. Celle des fleurs, la floraison peut varier entre sept à vingt-quatre semaines. Pour la récolte, quelques préparations sont à faire. Il faudrait se munir de gants en latex, de cisailles aiguisées, d’un récipient. Les protections permettent de couvrir les mains de la résine collante produite par la plante. Afin de reconnaître la maturité des plantes, il faut analyser le changement de couleur des pistils de fleurs. Ces dernières ne doivent pas encore être récoltées si le nombre de pistils colorés est inférieur à 40 %. Il est important de cueillir les plantes de bon matin, afin d’éviter les rayons trop chauds du soleil. Il est à noter que cette culture est soumise à la législation européenne.

Quels sont les vertus des cosmétiques à base de CBD ?
Le CBD peut il être un produit vétérinaire ?